CAMBRAI, cathédrale Sainte-Marie

De Care

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays <tag property="Topographie[pays]" value="FRANCE">FRANCE</tag>
Région <tag property="Topographie[region]" value="Nord-Pas-de-Calais ">Nord-Pas-de-Calais </tag>
Département <tag property="Topographie[departement]" value="Nord">Nord</tag>
Commune <tag property="Topographie[commune]" value="Cambrai">Cambrai</tag>
Insee <tag property="Topographie[insee]" value="59122">59122</tag>
Adresse/Lieu-dit Place Fénelon
Toponyme
Propriétaire ?
Protection de l'édifice
Références cartographiques IGN 1/25 000e 2507E
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel feuille 00 AS 01, parcelle 638 ?
Latitude <tag property="Topographie[latitude]" value="50.176111">50.176111</tag>
Longitude <tag property="Topographie[longitude]" value="3.229625">3.229625</tag>
Altitude <tag property="Topographie[altitude]" value="45 m">54 m</tag>

[[Catégorie:<tag property="Topographie[pays]" value="FRANCE">FRANCE</tag>]]

[[Catégorie:<tag property="Topographie[region]" value="Nord-Pas-de-Calais ">Nord-Pas-de-Calais </tag>]]

[[Catégorie:<tag property="Topographie[departement]" value="Nord">Nord</tag>]]

[[Catégorie:<tag property="Topographie[commune]" value="Cambrai">Cambrai</tag>]]


Sources historiques et identification

Sources indirectes

Gesta episcoporum Cameracensium; Vita Gaugerici prima, éd. KRUSCH, c. 7, 654; Vita Gaugerici tertia, éd. VAN DEN BOSCH, c. 66, 689-690 (sur les travaux de Rothard et de Gérard).


Sources Bibliographie

LE GLAY A., Recherches sur l'église métropolitaine de Cambrai, Paris, 1825, p. 8-10. BOULY, Eugène: Dictionnaire historique de la ville de Cambrai, des abbayes, des châteaux-forts et des antiquités du Cambrésis, Cambrai 1854, p. 404-409. SERBAT L., Quelques églises anciennement détruites du Nord de la France, Bulletin monumental, 88, 1929, p. 406. THIÉBAUT, Jacques: Les cathédrales préromanes de Cambrai, in: L’art du haut Moyen Âge dans le nord-ouest de la France, actes du colloque de Saint-Riquier (22-24 septembre 1987) dir. Michel PERRIN et Dominique POULAIN, Greifswald 1993,p. 61-76 (Wodan, 23). Charles Mériaux, Gallia irradiata. Saints et sanctuaires dans le nord de la Gaule au haut Moyen Âge, p. 260-261. MÉRIAUX, Charles: Sépultures, reliques et mémoire des évêques de Cambrai (VIe-XIe siècles), in: Sépulture, mort et symbolique du pouvoir au Moyen Âge, dir. Michel MARGUE, Luxembourg,2006, p. 133-170 (Publications du CLUDEM, 18). Elzbieta Dabrowska, « Cambrai », dans Topographie chrétienne de cités de la Gaule, XIV, Province ecclésiastique de Reims (Belgica secunda). Paris, 2006, p. 103.

Conservation

église détruite

Titulature actuelle

aucune

Titulature historique

Sainte-Marie

Diocèse actuel

Cambrai

Diocèse historique

Cambrai


Contexte d’implantation

Description

La cathédrale était située à 50 m au sud du croisement des voies Bavay-Amiens et Arras-Vermand. Elle fut reconstruite plusieurs fois.

Structures antérieures

aucune donnée archéologique.

Habitat contemporain

à l'intérieur de la cité de Cambrai


Fonction

Bâtiment

<tag property="Fonction[batiment]" value="cathédrale">cathédrale</tag>

Description

On sait très peu de choses de la cathédrale avant le Xe siècle. La première mention se situe dans la Vie de Géry ; à l’extrême fin du IXe siècle, l'évêque Dodilon procéda d’ailleurs à une nouvelle consécration du sanctuaire un 1er août. L’évêque Engran († 965) fit procéder à des agrandissements à l’ouest du bâtiment que voulut poursuivre plus tard Tetdon († 979). Aux dires des Gesta, il revint finalement à Rothard († 995) d’achever les travaux d’Engran (à l’ouest) et de faire élever une tour pour abriter les deux cloches qu’il avait fait fondre à ses frais. Rothard transforma également la disposition du chœur puisque ces travaux provoquèrent la destruction d’une partie de la résidence épiscopale primitive. Erluin († 1012) fit enfin apporter quelques réparations à l’édifice, notamment au clocher. Dans les années 1020, Gérard Ier entreprit une restauration plus considérable que celles menées par ses prédécesseurs. Il agrandit l’ensemble de la cathédrale, ce qui provoqua la destruction de la basilique adjacente (au sud), dédiée à la sainte Croix. Ces travaux commencèrent en 1023 et durèrent sept années. Il fit agrandir le chœur et la crypte, aménagés peu de temps auparavant par Rothard. La cérémonie de consécration eut lieu le 18 octobre 1030. il faut mentionner la présence d’au moins cinq autels dans la première moitié du XIe siècle: le maître-autel, dédié à la Vierge; un autel consacré au Sauveur, l’autel des apôtres Simon et Jude et de saint Séverin, l’autel Saint-Jean; et enfin l’autel Saint-Géry. La cathédrale fut incendiée en 1064 et restaurée Par l'évêque Gérard II. Elle fut complètement reconstruite après l'incendie de 1148. Cet édifice gothique fut complètement démantelé entre 1796 et 1816. Le siège épiscopal fut alors transféré dans l'abbaye du Saint-Sépulcre.


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]


CAMBRAI, cathédrale Sainte-Marie (Galerie d'images)|


Articulation en états

Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Informations sur la publication

Date août 4, 2013
Auteur Mgaillard Fiche personnelle
Statut de la fiche 2. En cours de saisie
Qualité de la fiche {{#paper_quality:1. Fiable}}