VILLENEUVE-SUR-LOT, EYSSES, Saint-Gervais-Saint-Protais : Différence entre versions

De Care
Ligne 8 : Ligne 8 :
 
|proprietaire=Propriété publique
 
|proprietaire=Propriété publique
 
|protection=Protection MH 29/04/1996 (partielle).
 
|protection=Protection MH 29/04/1996 (partielle).
 +
 +
http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=REF&VALUE_98=PA47000023
 +
 +
http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=IA47001852
 
|latitude=<tag property="Topographie[latitude]" value="44.242500">44.242500</tag>
 
|latitude=<tag property="Topographie[latitude]" value="44.242500">44.242500</tag>
 
|longitude=<tag property="Topographie[longitude]" value="00.421500">00.421500</tag>
 
|longitude=<tag property="Topographie[longitude]" value="00.421500">00.421500</tag>
Ligne 32 : Ligne 36 :
  
 
CAUBERE, M. (2014) : Les vestiges archéologiques dans le diocèse d'Agen du IVe au Xe siècle après J.-C., 2 tomes, Mémoire de Master 2, sous la direction d'Isabelle Cartron, Université Bordeaux-Montaigne.
 
CAUBERE, M. (2014) : Les vestiges archéologiques dans le diocèse d'Agen du IVe au Xe siècle après J.-C., 2 tomes, Mémoire de Master 2, sous la direction d'Isabelle Cartron, Université Bordeaux-Montaigne.
|conservation=Le monastère a été transformé en prison (maison centrale) en 1808. Aucune trace d'un établissement monastique antérieur à l'an Mil.
+
|conservation=Le monastère a été transformé en prison (maison centrale) en 1808. Aucune trace d'un établissement monastique antérieur à l'an Mil.  
 
|titulature_historique=Abbaye des saints Gervais et Protais. La première mention de l'abbaye date du XIe s. (cartulaire de Moissac). La fondation carolingienne n'est donc pas prouvée mais demeure probable.
 
|titulature_historique=Abbaye des saints Gervais et Protais. La première mention de l'abbaye date du XIe s. (cartulaire de Moissac). La fondation carolingienne n'est donc pas prouvée mais demeure probable.
 
|diocese_actuel=Diocèse d'Agen
 
|diocese_actuel=Diocèse d'Agen
Ligne 56 : Ligne 60 :
 
}}
 
}}
 
{{Considérations critiques
 
{{Considérations critiques
|chronologie=Aujourd'hui, les différentes découvertes réalisées sur le site d'Eysses ne permettent pas d'assurer l'existence de l'abbaye avant le XIXe siècle. Il est néanmoins clair que ces découvertes témoignent d'une occupation (type habitat, funéraire) depuis l'Antiquité jusqu'au haut Moyen Age.  
+
|chronologie=Aujourd'hui, les différentes découvertes réalisées sur le site d'Eysses ne permettent pas d'assurer l'existence de l'abbaye avant le XIXe siècle. Il est néanmoins clair que ces découvertes témoignent d'une occupation (type habitat, funéraire) depuis l'Antiquité jusqu'au haut Moyen Age.
 
}}
 
}}
 
Il reste à éclaircir les relations éventuelles entre cette occupation et l'installation et le développement d'un site monastique au haut Moyen Age. A ce titre, il est absolument nécessaire d'approfondir la question des origines de l'église Saint-Sernin, édifice de culte établi sur le site même de la prison d'Eysses et donc en lien avec le monastère Saint-Gervais-Saint-Protais.
 
Il reste à éclaircir les relations éventuelles entre cette occupation et l'installation et le développement d'un site monastique au haut Moyen Age. A ce titre, il est absolument nécessaire d'approfondir la question des origines de l'église Saint-Sernin, édifice de culte établi sur le site même de la prison d'Eysses et donc en lien avec le monastère Saint-Gervais-Saint-Protais.

Version du janvier 7, 2016 à 11:21

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays FRANCEFermer
Région AquitaineFermer
Département Lot-et-GaronneFermer
Commune Villeneuve-sur-LotFermer
Insee 47323Fermer
Adresse/Lieu-dit Eysses
Toponyme
Propriétaire Propriété publique
Protection de l'édifice Protection MH 29/04/1996 (partielle).

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=REF&VALUE_98=PA47000023

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=IA47001852

Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel
Latitude 44.242500Fermer
Longitude 00.421500Fermer
Altitude

[[Catégorie:FRANCEFermer]]

[[Catégorie:AquitaineFermer]]

[[Catégorie:Lot-et-GaronneFermer]]

[[Catégorie:Villeneuve-sur-LotFermer]]


Sources historiques et identification

Sources epigraphiques

CIFM 6 : Corpus des inscriptions de la France Médiévale. Gers, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Paris, 1981, 140-141.

Sources indirectes

Xe (961) : Testament de Raymond, comte de Rouergue. Au XVIIIe s., l'original aurait été conservé aux Archives de Rodez, puis transféré aux archives de Montauban.

Cf. : MABILLON (1681) : De re diplomatica, lib. VI, 575 et DEVIC et VAISSETTE (1743) : Histoire Générale du Languedoc, II, Preuves de l'histoire, 110. "Illa tertia pars de alios alodes meos que habeo in Agennense, remaneat Gansberto Abbate : post suum discessum Sancti Petri Musciano remaneat ; alia tertia pars inter Exciso et Sancto Vincentio-fabricato, alia tertia pars remaneat Sancti Caprisii, exceptis que Austorgius tenet: et post discessum Austorgii Sancti Caprissi remaneat". Il y est bien question d'Eysses (Exciso), comme terre appartenant à Raymond, en revanche nulle mention de lieu de culte. L'église Saint-Caprais dont il est fait mention dans l'acte renverrait à Saint-Caprais d'Agen.


XIe siècle (1067-1068) : Cartulaire de Moissac (AD 82, G 0569 n°1 (fragment) et BNF coll. Baluze 041 ; ms. lat. 12771 (copies)): Charte indiquant la donation par Foulques et ses neveux Raymond et Guillaume de l'abbaye d'Eysse à Moissac.

Sources archéologiques

CHABRIE,Chr. (2005) : Villeneuve-sur-Lot, rue de l'abbaye (Eysses). Diagnostic archéologique réalisé en octobre 2005, SRA Aquitaine.

DAYNES, M. (2010) : Villeneuve-sur-Lot, rue de l'abbaye. Rapport de diagnostic réalisé en octobre 2010, SRA Aquitaine.

DAYNES, M. (2012) : Villeneuve-sur-Lot, rue de l'abbaye. Diagnostic réalisé en juillet 2012, SRA Aquitaine.

Sources d'archives

DOM ESTIENNOT, Mémoires pour l'histoire de l'abbaye d'Eysses, BNF ms. lat. 12669, fol. 157.

Sources Bibliographie

FAGES, Br. (1995) : Carte archéologique de la Gaule, 47, Lot-et-Garonne, 312-326.

COLL. (2011) : Actes du colloque sur l'abbaye d'Eysses, Villeneuve-sur-Lot. Document d'archéologie Lot-et-Garonnaise, n°7-8-9.

DAYNES, M. (2014) : "Villeneuve-sur-Lot, rue de l'abbaye", Bilan Scientifique Aquitaine 2012, DRAC Bordeaux, 163-164.

CAUBERE, M. (2014) : Les vestiges archéologiques dans le diocèse d'Agen du IVe au Xe siècle après J.-C., 2 tomes, Mémoire de Master 2, sous la direction d'Isabelle Cartron, Université Bordeaux-Montaigne.

Conservation

Le monastère a été transformé en prison (maison centrale) en 1808. Aucune trace d'un établissement monastique antérieur à l'an Mil.

Titulature historique

Abbaye des saints Gervais et Protais. La première mention de l'abbaye date du XIe s. (cartulaire de Moissac). La fondation carolingienne n'est donc pas prouvée mais demeure probable.

Diocèse actuel

Diocèse d'Agen

Diocèse historique

Diocèse d'Agen


Contexte d’implantation

Description

Dans l'Antiquité, Excisum est une agglomération secondaire importante (Pour les travaux récents : fouilles programmées d'Alain Bouet, Université Bordeaux-Montaigne). L'emprise de l'abbaye telle que nous la connaissons pour l'époque moderne coïncide partiellement avec le site antique d'Excisum.

Structures antérieures

Faute d'identification de vestiges ayant directement trait à l'édifice, nous pouvons seulement rappeler que le site sur lequel se serait implanté l'abbaye - à une date encore inconnue - montre les traces d'un ensemble monumental ainsi que d'un habitat datés de l'époque impériale. La découverte d'une mosaïque tardive montre la pérennité de cet habitat dans l'Antiquité tardive (IVe-Ves.)(FAGES 1995).

Habitat contemporain

A proximité de l'ancienne abbaye (rue de l'abbaye), des diagnostiques archéologiques ont révélé une occupation de type habitat entre le Ier et le IVe s. à laquelle succède une occupation de type funéraire (fragments de cuves et de couvercles de sarcophages). Il est difficile d'évaluer le hiatus entre ces deux modes d'occupation. A coup sûr,l'établissement de cette nécropole est antérieure au VIIIe s. (DAYNES 2014). Au IXe s. les témoignages archéologiques recueillis témoignent à la fois de la pérennité de l'espace funéraire (sépultures en pleine terre et tombes aménagées) ainsi que du développement d'un habitat (trace d'un bâtiment, creusement de silos de fossé). L'archéologue propose de faire le lien entre ces traces d'occupation et le développement de l'abbaye dès l'époque carolingienne, donc (DAYNES 2014, 164).


Fonction

Bâtiment

abbayeFermer


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]


VILLENEUVE-SUR-LOT, EYSSES, Saint-Gervais-Saint-Protais (Galerie d'images)|


Articulation en états

Objets dispersés non rattachables à l'architecture de l'église

Liste des objets

. Plaque de chancel découverte dans un champ à proximité de la prison d'Eysses (Caubère 2014, 81).

. Epitaphe d'Adeuinus (CIFM 6, n°25). La pierre est perdue depuis le milieu du 19e siècle. Il s'agissait vraisemblablement d'une pierre d'autel (126 x 57, 5 cm ; ép. 27 cm) trouvée dans l'ancienne abbatiale d'Eysses.

Hic requiescit beatissimus. Aduinus episcopus urbis Romae [- - -]

Les auteurs du Corpus des Inscriptions de la France Médiévale place, avec prudence, la réalisation de cette inscription durant l'époque romane. L'évêque Aduinus n'a pas été identifié.


Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Chronologie

Aujourd'hui, les différentes découvertes réalisées sur le site d'Eysses ne permettent pas d'assurer l'existence de l'abbaye avant le XIXe siècle. Il est néanmoins clair que ces découvertes témoignent d'une occupation (type habitat, funéraire) depuis l'Antiquité jusqu'au haut Moyen Age.


Il reste à éclaircir les relations éventuelles entre cette occupation et l'installation et le développement d'un site monastique au haut Moyen Age. A ce titre, il est absolument nécessaire d'approfondir la question des origines de l'église Saint-Sernin, édifice de culte établi sur le site même de la prison d'Eysses et donc en lien avec le monastère Saint-Gervais-Saint-Protais.


Informations sur la publication

Date mai 5, 2015
Auteur Muberti Fiche personnelle
Statut de la fiche 1. En cours de rédaction
Qualité de la fiche Incertain