SOUVIGNY, priorale Saint-Pierre

De Care

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays FRANCE
Région Auvergne
Département Allier
Commune Souvigny
Insee 03275
Adresse/Lieu-dit Place Aristide Briand
Toponyme
Propriétaire Commune
Protection de l'édifice Cl. M.H. 1830
Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel
Latitude 46.53494
Longitude 3.1929
Altitude


Sources historiques et identification

Sources archéologiques

P. Chevalier (dir.), Souvigny – priorale Saint-Pierre – le tombeau des saints abbés Mayeul et Odilon (F-03). Rapport de sondage programmé 2001, Clermont-Ferrand/DRAC Auvergne, 35 p., 21 fig., 3 pl.

P. Chevalier (dir.), Souvigny (Allier) – priorale Saint-Pierre – Rapport préliminaire de l’étude archéologique de la nef, 1e tranche, 2006, Clermont-Ferrand/DRAC Auvergne, 2007, 112 p., 58 fig., 20 pl.

Sources Bibliographie

P. Chevalier et A. Maquet, Des tombeaux, des reliques et des saints. Découverte des tombeaux et gisants des saints abbés de Cluny, Catalogue de l’exposition du Musée de Souvigny, 2003, 132 p., 91 fig., 24 pl.

P. Chevalier, "Les tombeaux et les monuments funéraires médiévaux des saints abbés Mayeul et Odilon de Cluny", HAM 10, p. 119-132.

P. Chevalier et A. Maquet, "La fouille des tombeaux des saints abbés Mayeul et Odilon et les pèlerinages à Souvigny", Bulletin Monumental 162-II, Paris, p. 87-100.

P. Chevalier, M. Čaušević-Bully, M. Dupuis, L. Fiocchi, O. Lapie, "Saint-Pierre de Souvigny, Etude archéologique de la nef, 1e tranche", HAM 13/2, 2007, p. 280-287.

P. Chevalier, M. Čaušević-Bully, M. Dupuis, L. Fiocchi, O. Lapie, "Priorale Saint-Pierre de Souvigny, Etude archéologique de la nef, 1e tranche", CEM 11, 2007, p. 71-77 = http://cem.revues.org/document1087.html

P. Chevalier, M. Čaušević-Bully, M. Dupuis, L. Fiocchi, O. Lapie, Sondage, Souvigny, "Prieurale Saint-Pierre, bas-côtés nord", BSR Auvergne 2006, 2007, p. 30-34.

P. Chevalier, "Souvigny (Allier). Priorale Saint-Pierre, étude archéologique de la nef", Chronique des fouilles médiévales en France, Archéologie médiévale 37, 2007, p. 242-243.

P. Chevalier, S. Bully, M. Čaušević-Bully, M. Dupuis, L. Fiocchi, A. Baradat, "Saint-Pierre de Souvigny, Etude archéologique de la nef, 2e tranche", CEM 12, 2008, p. 53-59 = http://cem.revues.org/document6382.html

P. Chevalier, S. Bully, M. Čaušević-Bully, M. Dupuis, L. Fiocchi, A. Baradat avec la collaboration d’A. Berthon, Sondage, Souvigny, Prieurale Saint-Pierre, bas-côtés sud et nef, BSR Auvergne 2007, 2008, p. 32-36.

P. Chevalier, S. Bully, M. Čaušević-Bully, M. Dupuis, L. Fiocchi, A. Baradat, "Saint-Pierre de Souvigny, Etude archéologique de la nef, 2e tranche", HAM 14, 2008, p. 307-314.

P. Chevalier, "Souvigny (Allier). Priorale Saint-Pierre, étude archéologique de la nef (2e tranche)", Chronique des fouilles médiévales en France, Archéologie médiévale 38, 2008, p. 229-231.

P. Chevalier et L. Fiocchi, "Souvigny (Allier), la naissance du prieuré", L’Archéo-Théma 7, Cluny. Aux origines de la communauté, mars-avril 2010, p. 25-27.


Titulature historique

Saint-Pierre

Diocèse actuel

Moulins

Diocèse historique

Clermont


Contexte d’implantation

Structures antérieures

Villa carolingienne avec une église Saint-Pierre, donnée à Cluny en 915-920 ; manse de Galbert rajouté à la donation en 950-954. Des fossés parallèles et des constructions en bois ont été partiellement observés en fouille ; un bâtiment maçonné situé au Sud de l'église devrait appartenir à la zone résidentielle de la villa.

Habitat contemporain

La villa a été donnée avec les hommes qui y vivaient, une série de sépultures en témoigne. Le bourg monastique semble déjà bien développé au milieu du XIe siècle.


Fonction

Description

Monastique, pèlerinage et peut-être paroissiale dès la seconde moitié du Xe siècle (?)


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]

L'église primitive donnée à Cluny n'est pas identifiée. On connaît celle que récupèrent les moines en 954 (état 2), puis le bâtiment construit durant l'abbatiat de Mayeul (état 3), repris immédiatement après l'an Mil (état 4).

SOUVIGNY, priorale Saint-Pierre (Galerie d'images)|


Articulation en états

[[Image:{{{PlanImage}}}|Image|200px|border|right]]

Plan Inconnu
Plan image (ressource)
Différentes parties constitutives et annexes Cette église Saint-Pierre est l'église privée de la villa de Sylviniacum


[[Image:{{{PlanImage}}}|Image|200px|border|right]]

Plan Nef unique rectangulaire à abside saillante
Plan image (ressource)
Différentes parties constitutives et annexes La nef charpentée mesure 9 m dans œuvre, l'abside restituée aurait un diamètre interne de 6,87 m. La longueur totale de l'édifice serait de 19 m.


[[Image:{{{PlanImage}}}|Image|200px|border|right]]

Plan Inconnu
Plan image (ressource)
Différentes parties constitutives et annexes On ne dispose que de la nef charpentée, légèrement trapézoïdale, de cet état qui correspond à un agrandissement notoire du précédent : la largeur atteint en moyenne 13,67 m dans œuvre (15,27 m hors œuvre) pour une longueur interne restituée de 29,75 m (hors œuvre 30,63 m). Le portail de façade occidental qui constitue l'accès principal présente une ouverture large de 3,22 m. Une autre porte située à l'extrémité sud-est de la nef menait vers les espaces. claustraux. Le chevet est de forme inconnue.


[[Image:{{{PlanImage}}}|Image|200px|border|right]]

Plan Inconnu
Plan image (ressource)
Différentes parties constitutives et annexes La nef est reconstruite sur un plan rectangulaire régularisé. Agrandie vers l'Ouest, elle est dotée d'une tribune occidentale en bois. La forme du chevet n'a pas été reconnue.


Matériaux et techniques de construction

Activite Construction en dur
Maçonnerie Les murs, épais de 65 cm, sont édifiés en moellons de calcaire et de grès, bien assisés, liés par un mortier de chaux blanchâtre.
Sol Au-devant de la façade un radier de morceaux de grès correspond à une sorte de parvis. Les sols intérieurs n'ont pas laissé de trace.
Couverture Vu l'épaisseur des murs la nef était charpentée, l'abside probablement voûtée en cul-de-four. Le parvis occidental était probablement abrité au moins partiellement par un auvent en bois auquel appartenait un poteau et le départ d'une sablière basse en bois.
Autres On peut restituer une porte à l'Ouest.
Décor


Matériaux et techniques de construction

Activite Reconstruction remployant une partie du mur nord précédent.
Maçonnerie Les murs plus épais (70-80 cm) mettent en oeuvre des moellons peu assisés surtout de grès mais avec des éléments en calcaire, noyés dans le mortier et de gros blocs taillés de grès en encadrement de l'ouverture occidentale.
Sol
Couverture Une toiture de tuiles semble logique.
Autres Le portail ouest à deux battants mesure plus de 3 m d'ouverture ; la porte reconnue au sud-est est à simple battant.
Décor


Matériaux et techniques de construction

Activite Reconstruction de la nef précédente, avec régularisation du plan.
Maçonnerie Les murs épais de 80 cm environ mettent en œuvre des moellons souvent mal assisés, de grès blond, gris et rouge, très peu de calcaire sauf dans le blocage central. Des contreforts raidissent les gouttereaux à intervalles réguliers.
Sol Le sol primitif de terre battue est couvert par une couche d'incendie de la charpente, il est ensuite rechapé très régulièrement tantôt à la chaux, tantôt à la terre.
Couverture La charpente d'origine a brûlé au cours des travaux, avant que les parements internes ne soient enduits. Elle a logiquement été remplacée par une autre qui supportait une toiture de tuiles (des tuiles canal ont été retrouvées en nombre).
Autres Outre le portail ouest restitué pour cet état IV, on connaît deux rangées de 6 grandes baies cintrées percées dans les murs gouttereaux de la nef, entre les contreforts.
Décor



Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Chronologie

Etat I : antérieur à 915 (église citée dans la donation à Cluny)

Etat II : entre 915-920 et 954 (église entourée de 15 cercueils monoxyles datés par dendrochronologie des années 940)

Etat III : entre 954 et 994 (église construite sous l'épiscopat de Mayeul, contemporaine des fours à chaux datés par C14 des années 950-960)

Etat IV : après 994 (travaux postérieurs à la mort de Mayeul, affectés par un incendie daté par C14 des années 990-1010)




Informations sur la publication

Date 2010/04/27
Auteur Pchevalier Fiche personnelle
Statut de la fiche
Qualité de la fiche Donnée non renseignée