LONS-LE-SAUNIER, église Saint-Désiré

De Care

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays FRANCEFermer
Région Franche-Comté Fermer
Département JuraFermer
Commune Lons-le-SaunierFermer
Insee 39300Fermer
Adresse/Lieu-dit 1 rue de la Préfecture
Toponyme
Propriétaire Commune
Protection de l'édifice Cl. M.H. partiel 1908, I.S.M.H partielle 1927
Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel AE 01 parcelle 221
Latitude 46.671953
Longitude 5.550718
Altitude

[[Catégorie:FRANCEFermer]]

[[Catégorie:Franche-Comté Fermer]]

[[Catégorie:JuraFermer]]

[[Catégorie:Lons-le-SaunierFermer]]


Sources historiques et identification

Sources indirectes

Vita Desiderati – BHL, 2140; Bibl. Mun. de Besançon, ms. 815, fol. 260-261 v. (vita composée au XVe siècle).

Duchesne L., 1915, Fastes épiscopaux de l’ancienne Gaule, III, Paris, p. 200-202 (notices sur les archevêques de Besançon d’après les catalogues du XIe siècle).

Sources archéologiques

Sapin C., 1988, La crypte de Saint-Désiré à Lons-le-Saunier (Jura). Étude archéologique, Dijon (50 p.)

Sources d'archives

Arch. dép. du Jura, C 394 suppl. ; 5 E 39, ch. 10, n° 14, 16-19, 22 ; ch. 11, n°2 ; ch. 13, n°7, 11 ; ch. 15 ; 194 G 14, 20, 27-28 ; 1H10-13, 16, 1474, 1476-1477, 1494, 1496 ; 9 V III 199.

Arch. dép. du Doubs, G 3, p. 273 ; G 91.

Bibl. mun. de Besançon, ms 702, p. 130.

Sources Bibliographie

Tournier R., 1954, Les églises comtoises, Paris, p. 49.

Duhem G., 1960, « Église Saint-Désiré de Lons-le-Saunier », in Congrès archéologique de France, CXVIIIe session, Franche-Comté, Paris, 1960, p. 176-188.

Lacroix P., 1981, Les églises jurassiennes romanes et gothiques, Besançon, p. 148-154.

Sapin C., 1989, « Chronique des fouilles médiévales : Lons-le-Saunier (Jura), crypte de l’église Saint-Désiré », in Archéologie médiévale, 19, p. 293.

Sapin C., 1995, « Les cryptes de Saint-Lothain et de Saint-Désiré de Lons-le-Saunier », in Éclats d’histoire. 25000 ans d’héritages. 10 ans d’archéologie en Franche-Comté (Collectif), Besançon, p. 368-369.

Vergnolle É., 1998, « Lons-le-Saunier. Église Saint-Désiré », Églises romanes du Jura, Coll. Itinéraires jurassiens, éd. du CJP, p. 38-41.

Henrion F., 2004, « Les sarcophages jurassiens. Importations ou productions locales ? », in Mérovingiens dans le Jura, éd. CJP, p. 30.

Conservation

L’église Saint-Désiré est conservée dans un état XIe mais a subi d’importants remaniements dans les siècles postérieurs, notamment dans sa partie orientale. La crypte est conservée dans un état essentiellement XIe siècle.

Titulature actuelle

Saint-Désiré

Titulature historique

Saint-Désiré

Diocèse actuel

Saint-Claude

Diocèse historique

Besançon


Contexte d’implantation

Description

L’église Saint-Désiré s’élève au chœur de la ville de Lons-le-Saunier, au sommet d’une très légère éminence. A proximité (dans les caves de l'ancien couvent des bénédictins, préfecture actuelle) coule une source aménagée et appelée Fontaine de Rome, considérée par une tradition légendaire comme un baptistère.

Structures antérieures

Un chapiteau corinthien antique a été mis au jour sous le pavé de la crypte.


Fonction

Bâtiment

ÉgliseFermer

Description

Paroissiale ? puis Prieurale (XIIe s.)


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]

L’église Saint-Désiré est le lieu de sépulture de l’évêque de Besançon Désiré qui mourut, selon le catalogue à notices des évêques de Besançon (XIe siècle) dans la villa de Ledo, au début du Ve siècle. La tradition rapporte qu’une église préexistait depuis le IVe siècle. Si rien ne vient confirmer une telle assertion, il est vraisemblable pour plusieurs auteurs qu’il se trouvait déjà à Lons-le-Saunier une communauté christianisée au moment du passage de l’évêque Désiré en capacité de faire édifier une église pour recevoir son tombeau. Quelques rares vestiges archéologiques témoignent de l’existence d’un édifice antérieur à l’église actuelle. Mais ce n’est qu’en 1083 que l’église Saint-Désiré apparaît dans les textes, lorsque Thibert de Montmorot cède à l’abbé de Baume tous ses droits sur Saint-Désiré. Au XIIe siècle, Saint-Désiré apparaît comme prieuré bénédictin dépendant de Baume. D’importants travaux furent opérés sur l’église aux XVe, XVIe et XVIIe siècles. La première travée de la nef fut amputée au début du XIXe siècle pour faciliter l’accès à la Préfecture établie dans les anciens bâtiments du prieuré.

LONS-LE-SAUNIER, église Saint-Désiré (Galerie d'images)|


Articulation en états

Etat I

Etat I
EmptyData.png Architecture

Plan

Plan inconnu EmptyData.png

Matériaux et techniques de construction

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Installations liturgiques

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Sépultures

Emplacement

Deux sarcophages reposent dans la chapelle axiale de la crypte. L’un est considéré comme étant celui de saint Désiré. Il est vide depuis 1794. On ignore quel était leur emplacement d’origine.

Structure

Le premier sarcophage, présenté couché sur son flanc gauche, est en grès. Il pourrait s’agir d’un cénotaphe qui recouvrait le second sarcophage, en grès également, qui affleure tout juste du sol. L’un et l’autre pourraient être datés entre la seconde moitié du Ve siècle et le VIe siècle. L’ensemble ne constituerait donc pas, quoi qu’il en soit, le tombeau primitif de Désiré.

Inscriptions

EmptyData.png



Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Chronologie

État I : Ve-VIe siècle?

Cette datation repose sur l'examen du sarcophage déposé dans la crypte, dont on peut présumer qu'il correspond à l'un des états primitifs de l'église. Aucune structure antérieure à l'église et la crypte du XIe siècle n'a néanmoins été découverte à ce jour.




Informations sur la publication

Date novembre 7, 2011
Auteur Abully Fiche personnelle
Statut de la fiche 1. En cours de rédaction
Qualité de la fiche Donnée non renseignée