LE TEIL, baptistère

De Care

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays FRANCEFermer
Région Rhône-AlpesFermer
Département ArdècheFermer
Commune Le TeilFermer
Insee 07319Fermer
Adresse/Lieu-dit Mélas
Toponyme
Propriétaire commune
Protection de l'édifice
Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel
Latitude 44.5429523
Longitude 4.6720996
Altitude

[[Catégorie:FRANCEFermer]]

[[Catégorie:Rhône-AlpesFermer]]

[[Catégorie:ArdècheFermer]]

[[Catégorie:Le TeilFermer]]


Sources historiques et identification

Sources archéologiques

En 1862, le curé de Mélas dégage des tombes dans le bas-côté sud de l'église et dans le pourtour de l'abside. Tombes de type varié (de l'Antiquité tardive au Haut Moyen Age d'après F. de Saint-Andéol, 1862, p. 11-12) : voir lettre de l'abbé Hébrard datée de 1873 (Mazon 1882, p. 408). Peu après, de St-Andéol (1867, p. 606) entreprend de nouvelles recherches et découvre des tombes sous le baptistère. En 1944-48, le chanoine Sautel procède à des sondages entre le baptistère et le flan nord de l'église et mets au jour des sarcophages dont l'un d'eux est engagé dans les fondations du baptistère (Sautel 1950, p. 133-134).

Sources d'archives

Carta Vetus : Ego Fredegundis Deo sacrata aedificavi Melatis monasterium puellarum in honore sancti Stephani et sancti Saturnini (Charte rédigée au milieu du Xe siècle et relatant des événements du VIIIe siècle). Diplôme de 877 de Charles le Chauve place "Mellatem" parmi les possessions de l'église de Viviers.

Sources Bibliographie

Francus Dr 1882, Voyage autour de Privas en passant par Chomérac, Le Teil, Le Pouzin, La Voulte, Le Coiron, La vallée de l'Eyrieux, les Boutières, Privas. Sautel J. 1949, Mélas, Rapport de fouille, DRAC Lyon. Sautel J. 1950, Information archéologique dans Gallia, 8, p. 133-134. Sautel J. 1957, Carte archéologique de la Gaule romaine. département de la Drôme, Paris. St Andéol F. de, 1862, Une église cathédrale au Ve siècle et son baptistère, Revue de l'art chrétien, p. 11-12. St Andéol F. de, 1867, Découverte de la piscine du baptistère de Mélas, Revue de l'art chrétien, 1867, p. 606. Mazon A. 1882, Voyage autour de Privas, Privas. Pabois M. 1995, L'église de Mélas (Le Teil), Congrès archéologique de la moyenne vallée du Rhône, 150e session, 1992, Paris, p. 193-200. Reynaud J.-F. 1989, Le baptistère de Meysse, BSNAF, p. 103-118.

Références à la documentation graphique et photographique

Photos de fouilles conservées aux archives de l'Inventaire DRAC Rhône-Alpes et publiées par M. Pabois (Pabois 1995).

Conservation

En élévation

Titulature actuelle

Saint Etienne pour l'église paroissiale

Titulature historique

Saint Etienne et saint Saturnin

Diocèse actuel

Viviers

Diocèse historique

Alba puis Viviers


Contexte d’implantation

Description

Edifice situé dans la vallée du Frayol sur la route menant à Alba.



Fonction

Bâtiment

mausolée, baptistèreFermer

Description

Mausolée, baptistère


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]

Le site comporte une église et le "baptistère" sur son flanc nord. Faute de fouilles systématiques et exhaustives, il est difficile d'arriver à des conclusions définitives. Les fouilles anciennes permettent de supposer que le baptistère est construit au-dessus d'un mausolée.

LE TEIL, baptistère (Galerie d'images)|


Articulation en états

Etat I

Etat I
EmptyData.png Architecture

Plan

Plan longitudinal EmptyData.png

Matériaux et techniques de construction

EmptyData.png

Maçonnerie

Sont connus les murs ouest, nord et sud. EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Installations liturgiques

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Sépultures

Emplacement

A l'intérieur de l'édifice, sarcophages monolithes rectangulaires et coffres de tegulae qui s'appuient contre les murs à l'intérieur et à l'extérieur de l'édifice. EmptyData.png

Inscriptions

EmptyData.png


Etat II

Etat II
EmptyData.png Architecture

Plan

Plan inconnu

Parties

En 1867 de St-Andéol pense avoir trouvé "le fond de la piscine primitive". On ignore tout de l'édifice renfermant la cuve baptismale. Nous privilégions l'hypothèse d'une cuve baptismale installée au-dessus d'un mausolée détruit par une construction peut-être carolingienne.

Matériaux et techniques de construction

EmptyData.png

Maçonnerie

De St-Andéol pense avoir trouvé "le fond de la piscine primitive" (installation en mortier de tuileau sans arrivée ni évacuation d'eau). Le Chanoine Sautel a mis en doute l'existence d'une cuve ancienne mais ses arguments ne sont pas convaincants. le mortier moderne qu'il signale pouvant s'expliquer par des restaurations. La forme de la cuve rappelle celle de Civaux (Vienne). EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Installations liturgiques

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Sépultures

EmptyData.png EmptyData.png

Inscriptions

EmptyData.png


Etat III

Etat III
EmptyData.png Architecture

Plan

Plan centré

Parties

Edifice de plan complexe : à l'extérieur un carré aux angles arrondis, à l'intérieur un octogone couvert d'une coupole renforcée par des nervures, est pourvu de 8 niches à l'origine (la niche sud a été remplacée par un accès à l'église voisine), les niches d'angle sont plus grandes que les autres. A chaque angle une colonne engagée reçoit la retombée d'une nervure de la coupole.

Matériaux et techniques de construction

EmptyData.png

Maçonnerie

Maçonnerie en petit appareil irrégulier sans décor d'arcatures. EmptyData.png

Couverture

Coupole renforcée de nervures qui retombent sur des colonnes engagées.

Autres

Chapiteaux assez frustes décorés de palmettes ou de rinceaux. EmptyData.png

Installations liturgiques

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Sépultures

EmptyData.png EmptyData.png

Inscriptions

EmptyData.png



Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Chronologie

Etat I en chronologie relative et datation par la typologie des tombes Etat II :seule la cuve peut fournir un indice de datation. Sa forme évoquerait le VIe - VIII e s. Etat III :d'après l'appareil irrégulier et la typologie de l'édifice on peut dater l'édifice du début du XIe s.

Interprétation

Etat I : d'après JF Reynaud, un mausolée a précédé le baptistère Etat II : un baptistère de forme inconnue (qui a pu inspirer l'édifice du XIe s.) aurait succédé à un mausolée. On peut facilement refuser la tradition voulant que Mélas ait accueilli les évêques après leur départ d'Alba et avant leur installation à Viviers. La présence d'un baptistère s'explique facilement par la présence d'une église baptismale. • Etat III : On ignore la fonction de cet édifice : la cuve baptismale précédente ne semble pas subsister au cours de l'état III. On peut donc supposer que cet édifice correspond à une chapelle associée à l'église paroissiale. Mais l'ancienneté des fouilles ne permet pas d'être catégorique et la forme de l'édifice est manifestement inspirée de celle d'un baptistère.

Comparaisons

St Irénée de Lyon pour le mausolée. Pour l'état II : Civaux (Vienne) pour la cuve. Pour l'état III : abside de Meysse et Terrassa (Catalogne) ?



Informations sur la publication

Date février 21, 2014
Auteur Jfreynaud Fiche personnelle
Statut de la fiche 3. En cours de relecture
Qualité de la fiche Fiable