JAU-DIGNAC-ET-LOIRAC, chapelle Saint-Siméon

De Care

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays FRANCE
Région Aquitaine
Département Gironde
Commune Jau-Dignac-et-Loirac
Insee 33208
Adresse/Lieu-dit La Chapelle
Toponyme Jau-Dignac et Loirac, chapelle Saint-Siméon
Propriétaire commune
Protection de l'édifice néant
Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel n° 1712 surtout mais aussi n°1713, 1714
Latitude 45.40893
Longitude -0.95924
Altitude


Sources historiques et identification

Sources epigraphiques

CALENDRIERS LITURGIQUES : liste de fêtes, tables pascales... (seulement pour la période du haut Moyen-âge)

Sources indirectes

Aucune source écrite médiévale n’évoque la chapelle. Sa première mention remonte à l’année 1609, date à laquelle la chapellenie de Saint-Simon est confiée à la congrégation des feuillants de Bordeaux (ADG, G 734, pièce n°5). La chapelle constitue alors le seul sanctuaire de l’îlot, les autres ayant leur propre église paroissiale. Les églises de Saint-Pierre de Jau, Saint-Pierre de Dignac et Saint-Romain de Loirac, sont mentionnées à partir de 1378 (ADG, G 236, fol 342). Le procès verbal de fermeture de la chapelle, en 1787, rappelle que trois messes étaient prononcées annuellement à savoir « la première, le jour de Saint Siméon, sous l’invocation duquel est ladite chapelle, la seconde le jour de l’Ascension et la troisième le jour de la saint Aubin ». Une première étude du vocable de Saint-Syméon a montré qu’il y avait une hésitation entre l’identification avec Simon apôtre (célébré le 28 octobre), Siméon stylite l’Ancien (5 janvier) ou Siméon le jeune (24 mai), tous deux saints orientaux. Le vocable de Siméon apparaît à plusieurs reprises comme dédicace d’églises le long de l’estuaire et en particulier autour de Bordeaux.

Cartron I, Castex D. (2009), "Identité et mémoire d'un groupe aristocratique du haut Moyen-Âge: le cas du site de "La Chapelle" à Jau-Dignac et Loirac (Gironde), dans Alduc-Le-Bagousse A. éd., Actes de la table ronde Inhumations de prestige ou prestige des inhumations. Expression du pouvoir dans l'Au-delà, cinquantenaire du CRAHM, Université de Caen. 23-24 mars 2007, Caen, 2009, p.151-173

Cartron I., Castex D. (2007), "Fastes mérovingiens à Jau-Dignac et Loirac", Le Festin, L'Aquitaine archéologique, Hors série, p. 100-103

Broquedis S. (2002), Le mobilier funéraire du sit de La Chapelle Saint-Siméon à Jau-Dignac et Loirac (33): de la restauration à l'interprétation, Travail d'Etudes et de Recherches, Bordeaux

Sources archéologiques

Le site de « La Chapelle » se trouve sur la commune actuelle de Jau-Dignac et Loirac, sur la rive gauche de l’estuaire de la Gironde, en bas Médoc, à environ 950 m des berges de la Gironde. Il a été découvert lors de travaux agricoles (parcelle n°1712) et a fait l’objet d’une opération préventive dirigée par C. Scuiller (Inrap), en août 2000 qui a consisté en une série de sondages et de tranchées, effectuée dans les parcelles n° 1712, 1713 et 1714, soit sur une surface de 6840 m2 environ. En 2001, nous avons dégagé mécaniquement une surface d’environ 300 m2 correspondant à l’emprise de la chapelle dont le négatif des murs gouttereaux a été mis au jour (zone 1). Cinq campagnes de fouilles programmées d’une durée d’un mois y ont été menées depuis dans le cadre d’un « chantier école » pour des étudiants en archéologie et en anthropologie (Université de Bordeaux). En 2003, les parcelles n° 1713 et 1714 ont été explorées ; l’essentiel des vestiges se concentre sur la parcelle n°1712 (environ 500 m2) qui aura été entièrement explorée. La situation insulaire du site a contribué au fait que l’occupation humaine s’est concentrée sur un périmètre restreint, sur un point élevé de l’îlot qui n’a pas subi de sédimentation considérable. La sédimentation n’est pas très importante puisque l’épaisseur des sédiments atteint un maximum de 1 mètre. Les labours récents, peut-être depuis le XIXe siècle, ont largement contribué à faire disparaître les niveaux les plus récents des périodes médiévales et modernes.

Cartron I., Castex D. (2008), Jau-Dignac et Loirac, "La Chapelle", Rapport Final de Synthèse, S.R.A Aquitaine, Bordeaux

Cartron I., Castex D. (2007), Jau-Dignac et Loirac, "La Chapelle", Rapport Final de Synthèse, S.R.A Aquitaine, Bordeaux

Cartron I., Castex D. (2006), Jau-Dignac et Loirac, "La Chapelle", Rapport Final de Synthèse, S.R.A Aquitaine, Bordeaux

Cartron I., Castex D. (2004), Jau-Dignac et Loirac, "La Chapelle", Rapport Final de Synthèse, S.R.A Aquitaine, Bordeaux

Cartron I., Castex D. (2003), Jau-Dignac et Loirac, "La Chapelle", Rapport Final de Synthèse, S.R.A Aquitaine, Bordeaux

Cartron I., Castex D. (2001), Jau-Dignac et Loirac, "La Chapelle", Rapport Final de Synthèse, S.R.A Aquitaine, Bordeaux

Sources d'archives

Sources imprimées: Frédégaire, Chronique, éd. Devilliers O., Meyers J. (2003), Chronique des temps mérovingiens, Turnhout

Venance Fortunat, Carmina, éd. Reydellet M. (1994-1998), Poèmes, Les Belles Lettres, Paris Jean Beleth, Summa de Ecclesiastics Officiis, éd.

Ausone, Lettres, éd. Etienne R. (1995), "lettres d'Ausone à Théon", dans En passant par l'Aquitaine..., Bordeaux, p.527-549

Guillaume Durand, Rationale divinorum Officiorum, éd. Davril A., Thibodeau T. (1995), Guillelmi Duranti Rationale Divinorum Officiorum (Corpus Christianorum, Continuatio Mediaevalis, 140-142), Turnhout

Douteil H. (1976), Iohannis Beleth. Summa de Ecclesiastics Officiis (Corpus Christianorum, Continuatio Mediaevalis, 41), Turnhout

Sidoine Apollinaire, Carmina, epistulae, éd. Loyen A. (1960-1970), Poèmes, lettres, Les Belles Lettres, Paris

Grégoire de Tours, De gloria confessorum, éd. Krusch B. (1885), Monumenta Historica Germaniae, Sriptores Rerum Merovingicarum, I, 2, Hanovre

Grégoire de Tours, Miracula et opéra minora, éd. Krusch B. (1885), Monumenta Historica Germaniae, Sciptores Rerum Merovingicarum, I, 2, Hanovre

Sicard de Crémone, Mitrale seu De officiis ecclesiastics summa, éd. Patrologie latine, 213, col. 13-434

Baureins A. (1785), Variétés bordelaises, Bordeaux

Sources Bibliographie

Cartron I., Castex D. (2010), L'occupation d'un ancien "îlot" du rivage de l'estuaire de la Gironde, du temple antique à la chapelle Saint-Siméon, Bordeaux

Cartron I., Catsex D. (2007), "Le site de "La Chapelle" à Jau-Dignac et Loirac (Gironde)", Les Cahiers Médulliens, Bulletin de Société Archéologique et Historique du Médoc, p.7-16

Cartron I., Castex D. (2006), L'occupation d'n ancien îlot de l'estuaire de la Gironde: du temple antique à la chapelle Saint-Siméon (Jau-Dignac et Loirac), Aquitania, t.XXII, p.253-282

Cartron I., Castex D. (2005), "Jau-Dignac et Loirac", Chronique de fouilles archéologiques, Archéologie médiévale, Paris, p. 1

Cartron I., Castex D. (2005), "Du temple antique à la chapelle mérovingienne de Jau-Dignac et loirac (Gironde)", Les Cahiers Médulliens, Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Médoc, n°44, p. 47-54

Cartron I., Castex D. (2004), "Jau-Dignac et Loirac", Chronique de fouilles archéologiques, Archéologie médiévale, Paris, p. 1


Titulature historique

Le quartier porte le toponyme de « La Chapelle », vocable moderne de Saint-Siméon.

Diocèse actuel

diocèse de Bordeaux


Contexte d’implantation

Fonction

Bâtiment

ChapelleFermer


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]


JAU-DIGNAC-ET-LOIRAC, chapelle Saint-Siméon (Galerie d'images)|


Articulation en états

Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Informations sur la publication

Date février 19, 2010
Auteur Icartron Fiche personnelle
Statut de la fiche 1. En cours de rédaction
Qualité de la fiche Fiable