ETOILE, église Saint-Marcellin

De Care

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays FRANCEFermer
Région Rhône-AlpesFermer
Département DrômeFermer
Commune Etoile-sur-RhôneFermer
Insee 26124Fermer
Adresse/Lieu-dit Saint-Marcellin
Toponyme Saint-MarcellinFermer
Propriétaire Privé
Protection de l'édifice
Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel
Latitude 44.8295906
Longitude 4.9104475
Altitude

[[Catégorie:FRANCEFermer]]

[[Catégorie:Rhône-AlpesFermer]]

[[Catégorie:DrômeFermer]]

[[Catégorie:Etoile-sur-RhôneFermer]]


Sources historiques et identification

Sources d'archives

Cartulaire de Saint-Chaffre du Monastier

Sources Bibliographie

Brun-Durand J., Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris 1891. Marcel S., Le prieuré de St-Marcellin d'Etoile-sur-Rhône, Mémoire de Maîtrise, Lyon2, 1992. Marcel S., "Etoile-sur-Rhône", In JF Reynaud, Espaces monastiques ruraux en Rhône-Alpes, Lyon 2002, p. 124-125.

Conservation

Conservé à l'intérieur de bâtiments utilitaires.

Titulature historique

Saint-Marcellin

Diocèse actuel

Valence

Diocèse historique

Valence


Contexte d’implantation

Description

Prieuré installé sur une butte mollassique à 1km500 au sud-est du village.



Fonction

Bâtiment

PrioraleFermer

Description

Eglise priorale


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]

Malgré la transformation de l'édifice à la suite de son utilisation comme bâtiment agricole on peut reconstituer le plan et l'élévation d'une église à nef unique, transept et absides.

ETOILE, église Saint-Marcellin (Galerie d'images)|


Articulation en états

Etat I

Etat I
EmptyData.png Architecture

Plan

Plan inconnu

Parties

Inconnues.

Matériaux et techniques de construction

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Installations liturgiques

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Sépultures

EmptyData.png EmptyData.png

Inscriptions

EmptyData.png


Etat II

Etat II
EmptyData.png Architecture

Plan

Plan longitudinal

Parties

Plan à nef unique. Nef unique d'environ 7m de large sur 12 de long.

Matériaux et techniques de construction

EmptyData.png

Maçonnerie

Appareil en opus spicatum. EmptyData.png EmptyData.png

Autres

Une porte à l'ouest, petite fenêtre à ébrasement simple au sud. EmptyData.png

Installations liturgiques

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Sépultures

EmptyData.png EmptyData.png

Inscriptions

EmptyData.png


Etat III

Etat III
EmptyData.png Architecture

Plan

Plan longitudinal

Parties

Construction d'un transept et de 3 absides à chevet plat qui s 'ajoutent à la nef antérieure. Transept débordant avec une croisée rectangulaire à berceau transversal, voûtes en berceau longitudinal sur le bras sud du transept seul conservé. les absides sont précédées d'une travée de choeur, l'absidiole sud est semi-circulaire à l'intérieur et à chevet plat à l'extérieur, l'abside centrale est à chevet plat à l'intérieur et à l'extérieur. Un clocher surmontait la croisée.

Matériaux et techniques de construction

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Autres

Une fenêtre à ébrasement unique est percée dans l'absidiole sud. Une porte ouvrait vers l'ouest dans le bras sud du transept. EmptyData.png

Installations liturgiques

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Sépultures

EmptyData.png EmptyData.png

Inscriptions

EmptyData.png



Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Chronologie

Etat I : les plaques de chancels suggèrent une première construction carolingienne. Etat II : l'appareil en opus spicatum et la chronologie relative (état III XIe s.) suggèrent une datation du Xe s. Etat III : Peut être daté du 1er tiers du XIe s. par comparaison avec les églises catalanes où l'on retrouve le même type de transept.


Des plaques de chancel d'époque carolingienne en remploi dans les murs du XIe s. (choeur) actuellement à la Mairie ?


Informations sur la publication

Date décembre 17, 2013
Auteur Jfreynaud Fiche personnelle
Statut de la fiche 4. Fiche non validée
Qualité de la fiche Fiable