BRUGES, église Saint-Pierre

De Care

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays
Région
Département
Commune
Insee 33075
Adresse/Lieu-dit Place de l'église Saint-Pierre
Toponyme
Propriétaire Commune
Protection de l'édifice Cl. MH, le 1er août 1956 (église médiévale)
Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel BD 224
Latitude 44.88415
Longitude -0.61213
Altitude 17-18

[[Catégorie:]]

[[Catégorie:]]

[[Catégorie:]]

[[Catégorie:]]


Sources historiques et identification

Sources archéologiques

Masson J., 2013, Bruges, Eglise Saint-Pierre, Rapport final d’opération de diagnostic, Bordeaux : Service d’Archéologie Préventive de Bordeaux Métropole / ministère de la Culture (SRA Aquitaine).

Masson J., 2017, Place de l’église Saint-Pierre à Bruges (Gironde), Rapport final d’opération de fouille, Bordeaux : Centre d’archéologie préventive de Bordeaux Métropole / ministère de la Culture (SRA Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes) .

Sources Bibliographie

Piganeau E., 1874, Bulletin de la Société archéologique de Bordeaux, 2, p. 79-80.

Brutails J.-A., 1912, Les Vieilles églises de Gironde, Bordeaux : Féret et fils.

Conservation

Une église médiévale occupe le site.

Titulature actuelle

Saint-Pierre

Titulature historique

Saint-Pierre

Diocèse actuel

Bordeaux

Diocèse historique

Bordeaux


Contexte d’implantation

Description

L’église actuelle est au bord de l’avenue Charles de Gaulle qui longe la limite entre deux phases géologiques distinctes. L’église est sur la phase Fxb2G, de Mindel, qui est une formation fluviatile attribuable à la Garonne et composée de sables argileux, de graviers et de galets. L’église fut implantée sur une légère pente correspondant à un relief dont le point haut est au sud/sud-ouest, à moins de 3 km, gérant une paroisse ainsi implantée dans la plaine, sur le bord du marais de Bordeaux.



Fonction

Description

église paroissiale


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]

Eglise alto-médiévale remplacée par une église plus récente.

BRUGES, église Saint-Pierre (Galerie d'images)|


Articulation en états

Etat I

Etat I
EmptyData.png Architecture

Plan

Plan inconnu

Parties

Des maçonneries ont été mises au jour, prises dans les fondations de l'abside du chevet datée de la fin du XIe siècle-début du XIIe siècle.

Matériaux et techniques de construction

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Installations liturgiques

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Sépultures

Emplacement

L’occupation funéraire du site pour le haut Moyen Âge est attestée par la mise au jour de deux sarcophages trapézoïdaux au sud de l’église.

Structure

Les deux sarcophages sont placés selon un axe nord-ouest/sud-est. Ils sont très proches, à moins de 10 cm l’un de l’autre. Pour le premier, la cuve mesure 1,81 m de long sur une largeur extérieure maximale de 0,68 m et minimale de 0,37 m, et une largeur intérieure maximale de 0,49 m et minimale de 0,215 m. Ce sarcophage conservait un couvercle en bâtière entier, de 1,93 m de long sur une largeur extérieure maximale de 0,70 m et minimale de 0,40 m. Des traces d’outils (polka) sont visibles en fond de cuve et sur les montants pour ce sarcophage confectionné, cuve et couvercle, dans un calcaire jaune à astéries, provenant de Bourg-sur-Gironde. Pour le second sarcophage, seul son couvercle a été dégagé car il était situé en-dessous de la cote inférieure des futurs travaux. Réalisé dans un calcaire sans astéries (calcaire de Saintonge), le couvercle mesure 2,075 m de long sur une largeur extérieure maximale de 0,94 m et minimale de 0,56 m. Sa hauteur extérieure maximale est de 0,39 m et celle extérieure minimale est de 0,34 m. Il est décoré sur les quatre côtés de stries régulières, verticales, parallèles, sur les grands côtés et convergeant vers le bas sur les deux frontons.

Inscriptions

EmptyData.png



Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Chronologie

Etat I : Trois sépultures ont pu être attribuées à la période carolingienne par datation C14. L'église est antérieure au XIe s. (le chevet en élévation fournissant un terminus ante quem).




Informations sur la publication

Date juin 18, 2017
Auteur Pchevalier Fiche personnelle
Statut de la fiche 1. En cours de rédaction
Qualité de la fiche Moyen