BOST, église Saint-Pierre : Différence entre versions

De Care
Ligne 24 : Ligne 24 :
 
– Chaix, n°XXVI, p. 47 ; P. L., T. 168, col. 661, 9 déc. 1075, Bulle de Grégoire VII à Hugues, ''cellulam quae vocatur ad Boscum'', confirmée dans les possessions de Cluny.
 
– Chaix, n°XXVI, p. 47 ; P. L., T. 168, col. 661, 9 déc. 1075, Bulle de Grégoire VII à Hugues, ''cellulam quae vocatur ad Boscum'', confirmée dans les possessions de Cluny.
 
|bibliographie=A. Maquet, 2006, ''Cluny en Auvergne, 910-1156'', Thèse de doctorat en Histoire médiévale, dirigée par Parisse M., Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, annexe 2, p. 83-84.
 
|bibliographie=A. Maquet, 2006, ''Cluny en Auvergne, 910-1156'', Thèse de doctorat en Histoire médiévale, dirigée par Parisse M., Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, annexe 2, p. 83-84.
D. Martinez, 2017, Thèse, t. 3, notice n° 39, p. ****.
+
 
 +
D. Martinez, 2017, ''De la cité arverne au diocèse de Clermont. Topographie ecclésiale, fortifications et peuplement de l'Auvergne entre Antiquité tardive et haut Moyen Âge (Ve-Xe siècle) : une approche archéologique'', Thèse de doctorat en archéologie médiévale, dirigée par B. Phalip, Université Clermont Auvergne, t. 3, notice n° 39, p. ****.
 
|conservation=L'église actuelle - qui a remplacé l'église antérieure à l'an Mil - est un édifice roman, composé d’une nef de trois travées, d’une travée droite de chœur terminée par une abside semi-circulaire, élevée en deux étapes, fin du XIe s. et premier tiers du XIIe s.
 
|conservation=L'église actuelle - qui a remplacé l'église antérieure à l'an Mil - est un édifice roman, composé d’une nef de trois travées, d’une travée droite de chœur terminée par une abside semi-circulaire, élevée en deux étapes, fin du XIe s. et premier tiers du XIIe s.
 
|titulature_actuelle=Saint-Pierre
 
|titulature_actuelle=Saint-Pierre

Version du juillet 10, 2017 à 19:39

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays
Région
Département
Commune
Insee 03033
Adresse/Lieu-dit
Toponyme
Propriétaire Commune
Protection de l'édifice Inscrit MH, 1933
Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel
Latitude 46.1784
Longitude 3.51709
Altitude 301 m

[[Catégorie:]]

[[Catégorie:]]

[[Catégorie:]]

[[Catégorie:]]


Sources historiques et identification

Sources indirectes

A. De La Faige, R. de La Bouteresse, 1896, Les fiefs du Bourbonnais, tome I, Lapalisse-Moulins.

J. Corrocher, M. Piboule, M. Hilaire, 1989, Carte archéologique de la Gaule, 03 : Allier, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, p. 56, remploi de pilastre antique.

B. Phalip, 2001, Des terres médiévales en friches, pour une étude des techniques de construction et des productions artistiques montagnardes, l’exemple de l’ancien diocèse de Clermont, face aux élites, une approche des simples et de leurs oeuvres, Mémoire d’H.D.R., Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, vol. 2, p. 210-211.

L. Foulquier, 2008, Dépôts lapidaires, réutilisations et remplois (Antiquité-haut Moyen Âge). Pour une nouvelle approche de la christianisation et des sanctuaires de l’ancien diocèse de Clermont au Moyen Âge, Thèse de doctorat en Histoire de l’art, dirigée par Phalip B., Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, vol 2, p. 44-48.

Sources d'archives

– Bulle de Grégoire V, 22 avril 998, cellam que vocatur Ad Boscum in honore sancti Petri constructam.

– P. L., T. 143, col. 803, Bulle de Victor II, 11 juin 1055, cellulam quae vocatur ad Boscum in honore sancti Petri consecratum.

– P. L., T. 143, col. 879, 6 mars 1058, Bulle d’Étienne IX, cellulam qua vocatur ad Boscum in honore sancti Petri consecratam.

– Chaix, n°XXVI, p. 47 ; P. L., T. 168, col. 661, 9 déc. 1075, Bulle de Grégoire VII à Hugues, cellulam quae vocatur ad Boscum, confirmée dans les possessions de Cluny.

Sources Bibliographie

A. Maquet, 2006, Cluny en Auvergne, 910-1156, Thèse de doctorat en Histoire médiévale, dirigée par Parisse M., Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, annexe 2, p. 83-84.

D. Martinez, 2017, De la cité arverne au diocèse de Clermont. Topographie ecclésiale, fortifications et peuplement de l'Auvergne entre Antiquité tardive et haut Moyen Âge (Ve-Xe siècle) : une approche archéologique, Thèse de doctorat en archéologie médiévale, dirigée par B. Phalip, Université Clermont Auvergne, t. 3, notice n° 39, p. ****.

Conservation

L'église actuelle - qui a remplacé l'église antérieure à l'an Mil - est un édifice roman, composé d’une nef de trois travées, d’une travée droite de chœur terminée par une abside semi-circulaire, élevée en deux étapes, fin du XIe s. et premier tiers du XIIe s.

Titulature actuelle

Saint-Pierre

Titulature historique

Saint-Pierre

Diocèse actuel

Moulins

Diocèse historique

Clermont


Contexte d’implantation

Description

Sur une des routes menant depuis Clermont via Vichy vers la Bourgogne, cette cella/cellula devait comporter une église dédiée à saint Pierre et des bâtiments monastiques, destinés à une petite communauté clunisienne. La commune se situe à quelques kilomètres au nord-est de Cusset, non loin des contreforts de la Montagne Bourbonnaise.

Structures antérieures

Outre les remplois dans l'église, une occupation gallo-romaine est attestée par des découvertes ponctuelles (CAG). Un fragment de pilastre cannelé est inséré dans l’angle nord-ouest de l’édifice. Des blocs de grand appareil sont réutilisés dans le contrefort oriental du mur gouttereau nord (Foulquier 2008, vol 2, p. 44-48).

Habitat contemporain

Une aire funéraire probable "dans le bourg", permettrait de supposer l'existence d'un habitat à proximité.


Fonction

Description

Eglise monastique d'une celle dépendant de Souvigny


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]

Eglise disparue, remplacée par un bâtiment roman entouré du cimetière du village - la celle a également disparu. Du point de vue archéologique, l’ancienneté de la fondation peut être confirmée par la découverte de « sarcophages » non datés dans le bourg. Cette mention est assez nébuleuse et difficile à interpréter (De La Faige, De La Bouteresse, 1896, p. 192).

BOST, église Saint-Pierre (Galerie d'images)|


Articulation en états

Etat I

Etat I
EmptyData.png Architecture

Plan

Plan inconnu

Parties

Eglise rattachée à une celle

Matériaux et techniques de construction

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Installations liturgiques

EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png EmptyData.png

Sépultures

EmptyData.png EmptyData.png

Inscriptions

EmptyData.png



Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Chronologie

Etat I : église antérieure à la bulle de 998, la celle qui dépend de Souvigny ne peut être antérieure quant à elle à l'installation des moines clunisiens à Souvigny, donc de 950-954. On ne connaît cependant rien des origines de l'édifice de culte. Les sarcophages découverts « dans le bourg » — si tant est qu’il s’agisse réellement de sarcophages et non de tombes en coffre de pierre voire en pleine terre — pourraient suggérer une origine mérovingienne.




Informations sur la publication

Date juillet 10, 2017
Auteur Amaquet Fiche personnelle
Statut de la fiche 3. En cours de relecture
Qualité de la fiche Fiable