BESANCON, église Saint-Laurent

De Care

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays FRANCEFermer
Région Franche-Comté Fermer
Département DoubsFermer
Commune BesançonFermer
Insee 25056Fermer
Adresse/Lieu-dit 1 Rue Battant
Toponyme
Propriétaire Particulier
Protection de l'édifice
Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel AZ 01 parcelle 209
Latitude 47.2403284
Longitude 6.020062
Altitude Env. 247 m

[[Catégorie:FRANCEFermer]]

[[Catégorie:Franche-Comté Fermer]]

[[Catégorie:DoubsFermer]]

[[Catégorie:BesançonFermer]]


Sources historiques et identification

Sources indirectes

Dunod de Charnage F. I., 1750, Histoire de l’église, ville et diocèse de Besançon, Besançon, I, p. 199.


Sources Bibliographie

Vregille B. de, 1964, Histoire de Besançon. Des origines à la fin du XVIe siècle, Folhen C. dir., Paris, p. 259.

Vregille B. de, 1981, Hugues de Salins, archevêque de Besançon (1031-1066), éd. Cêtre, Besançon, p. 245, 431-432.

Jeannin Y., 1987, « La tête de pont, la Madeleine et Saint-Laurent », in Paysage monumental de l’Europe autour de l’an mil, Barral i Altet X. dir.,Picard, p. 334.

Conservation

L’édifice n’est pas conservé. À son emplacement présumé s’élève un immeuble d’habitation.

Titulature historique

Saint-Laurent

Diocèse actuel

Besançon

Diocèse historique

Besançon


Contexte d’implantation

Description

L’église Saint-Laurent était située sur la rive droite du Doubs, le long de l’ancien cardo, à proximité du pont Battant, face à l’église de la Madeleine. Le faubourg de tête de pont avait une importance stratégique et économique capitale au Moyen Âge ; il commandait en effet l’accès au pont de pierre qui permettait de gagner la ville et le quartier épiscopal et se situait au carrefour de voies majeures.

Structures antérieures

Un niveau gallo-romain a été reconnu à 2 m de profondeur, ainsi que des ossements humains.


Fonction

Bâtiment

ÉgliseFermer

Description

Funéraire?

Église canoniale au XIe siècle.


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]

Cette église est mentionnée en 1050, mais son vocable comme sa reconstruction par Hugues Ier vers 1063 permettent de supposer qu’elle était beaucoup plus ancienne (F. I. Dunod de Charnage attribue sa construction à l’archevêque Léonce au début du Ve siècle). Son vocable, comme sa situation, permettent de proposer une fonction de basilique funéraire. Devenue simple chapelle après deux incendies survenus en 1121 et 1239, elle fut démolie en 1588.

BESANCON, église Saint-Laurent (Galerie d'images)|


Articulation en états

Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Chronologie

Si aucune découverte archéologique ne vient pour le moment conforter l'hypothèse d'une fondation très précoce (Ve siècle), la reconstruction de cet édifice au XIe siècle, son vocable et sa localisation, face à l'"antique" église Saint-Lin (devenue église de la Madeleine), sont autant d'indices de son ancienneté et permettent de proposer une fondation antérieure à l'an mil.




Informations sur la publication

Date novembre 9, 2011
Auteur Abully Fiche personnelle
Statut de la fiche 1. En cours de rédaction
Qualité de la fiche Donnée non renseignée