AJACCIO, Groupe épiscopal

De Care

Données

Topographie

Chargement de la carte...
Pays FRANCE
Région Corse
Département Corse-du-Sud
Commune Ajaccio
Insee 2A 004
Adresse/Lieu-dit Rue F. del Pellegrino
Toponyme
Propriétaire SCI Alban Torre
Protection de l'édifice ISMH, janvier 2010
Références cartographiques
Numéro parcellaire sur le Cadastre actuel Section BP parcelle 102
Latitude 41.554534
Longitude 8.441586
Altitude 12 m


Sources historiques et identification

Sources indirectes

Registrum epistularum, 11, 58, (Corpus christianorum, series Latina, t.140), p. 964-965. En 601, le pape Grégoire le Grand accuse le defensor Boniface, son représentant dans l'île, d'être responsable de l'état lamentable du diocèse d'Ajaccio depuis longtemps dépourvu d'évêque.

Sources archéologiques

Fouilles préventives réalisées en 2005 par l'Inrap sous la direction de D. Istria.

Istria D. (dir.), Espace Alban, rue F. del Pellegrino à Ajaccio, rapport final d'opération de fouille archéologique, Ajaccio, DRAC de Corse, 2008, 307 pages, 249 ill.

Sources Bibliographie

Istria D., Pergola Ph., "Le baptistère paléochrétien d'Ajaccio", dans Marcenaro M. (dir.), Albenga città episcopale, actes du colloque d'Albenga, 21-23 septembre 2006 (Istituto internazionale di studi liguri, atti dei convegni, XII), Genova-Albenga, 2007, p. 741-769.

Istria D., Les fouilles préventives du groupe épiscopal d'Ajaccio, dans Istria D., Nardi-Combescure S., Poulain D. (dir.), Les premiers temps chrétiens dans le territoire de la France actuelle, Presses universitaires de Rennes (Archéologie et culture), Rennes, 2009, p. 161-173.

Istria D., "Les sièges épiscopaux corses du premier Moyen Age", Bulletin de la société des sciences historiques et naturelles de la Corse, 724-725, 2008, p. 145-162.

Références à la documentation graphique et photographique

Dossier "Fouille préventive Rue F. del Pellegrino, Ajaccio" : Direction régionale des affaires culturelles, Ajaccio

Conservation

Etat actuel : église désaffectée, site archéologique Restauration : la construction d'un musée de site est actuellement à l'étude

Titulature historique

Saint-Euphraise (attestée en 1192) Saint-Jean-Baptiste (attectée en 1502)

Diocèse actuel

Ajaccio

Diocèse historique

Ajaccio


Contexte d’implantation

Description

Le groupe cathédral est implanté sur un replat de mi-pente encadré par deux ruisseaux. Il se trouve actuellement à un peu plus de 200 m du littoral, mais le rivage ancien était plus proche, à environ 110-150 m. Le site est urbanisé depuis le tout début du XXe siècle.

Structures antérieures

Habitat de type rural, très probablement une villa.


Fonction

Description

Groupe épiscopal


Informations générales

Description [[Image:{{{PlanGeneral}}}|thumb|right|border|135px|Évolution du plan]]


AJACCIO, Groupe épiscopal (Galerie d'images)|


Articulation en états

Etat I

Etat I
Architecture
[[Image:{{{PlanEtat}}}|thumb|left|border|135px|Plan à l'état I]] Plan
Edifices L'église n'a été que partiellement dégagée (extrémité orientale). Le baptistère, entièrement fouillé, est situé au sud et communique avec l'église par des marches.

Une forge a été installée à l'est, contre le chevet, et un atelier peut-être destiné au travail de la laine, au sud.

Espaces funéraires
Emplacement et relation avec les édifices
Structure


Objets dispersés non rattachables à l'architecture de l'église

Liste des objets

En 1938, lors du creusement d'une fosse, deux sarcophages ont été découverts immédiatement au nord de l'église. L'un est en marbre et décoré (fin IIIe siècle), l'autre, perdu aujourd'hui, est une simple cuve en calcaire. Tous deux étaient dépourvus de couvercle.


Considérations critiques sur les états et sur la chronologie

Chronologie

La céramique (sigillée claire D et amphores africaines) retrouvée sous le sol de l'église et dans les sédiments accumulés contre ses murs à l'extérieur, permet de dater l'ensemble du VIe siècle, voire de la seconde moitié du VIe siècle.

Interprétation

Le groupe épiscopal semble être installé dans le courant du VIe siècle (avant 601 dans tous les cas) sur un petit établissement fondé au Ier siècle de notre ère, probablement une villa. Le baptistère est installé dans un édifice absidé antérieur dont la fonction première ne peut être précisée. La construction des lieux de culte chrétiens est suivie de l'installation d'espaces à fonction artisanale et d'une mise en valeur agricole des zones proches (traces de labours, trous de plantation d'arbres...).


La cathédrale est reconstruite au XIIe siècle à une dizaine de mètres au nord de la première église. Elle est restaurée à partir de 1459. En 1502-03 le siège épiscopal est transféré dans la ville génoise fondée en 1492 à 2km vers le sud. L'ancienne église est utilisée jusqu'au début du XVIIe siècle. En 1757 le chapitre d'Ajaccio la vend à un particulier. L'édifice est alors détruit et les pierres sont vendues.

Date 2010/05/25
Auteur Distria Fiche personnelle